L’Ecosse : 10 jours de road-trip

Fin avril, je partais 10 jours en Ecosse pour un road-trip entre montagnes, loch et mer. 10 jours à découvrir ce pays fabuleux en famille qui m’a énormément touché. J’ai décortiqué toutes les combinaisons d’étapes possibles pour faire rentrer en 10 jours le maximum de choses à voir et à faire. Pas si simple, le pays regorge de châteaux, loch, Glen, villes & villages, points de vue, balades, etc. : ça nous laissera une belle opportunité pour revenir !
Voici donc l’itinéraire que nous avons suivi et qui vous donnera peut-être des idées pour votre futur périple 🙂

Edimbourg

Edimbourg et son ambiance si particulière, que nous avons découvert sous 23°C en plein mois d’avril : un temps surréaliste pour la période ! On y restera en tout 1 jour et demi, timing parfait pour visiter les quartiers Old Town, New Town, le mignon quartier Stockbridge avec ses nombreux cafés et en fin de journée le quartier portuaire de Leith.
Mes points d’intérêts favoris : le Calton Hill avec une belle vue sur la ville, le Dean village partie très ancienne de la ville et sa balade au bord d’un fleuve et le jardin botanique & sa palmeraie sous serre. La ville regorge de pubs bien sympa, parfait pour passer une bonne soirée.

Vue depuis Calton Hill

La région de Loch Lomond et des Trossachs

Après avoir récupéré la voiture en milieu de journée, cap sur le Midhope Castle, plus connu sous le nom qu’il porte dans la série Outlander : Lallybroch. On passe par la ville Culross qui abrite aussi une place mise à l’honneur dans cette série avant de poursuivre sur le château de Douve (qui a servi pour les tournages de Outlander et Winterfell dans Games of Throne).
Après une nuit à Drymen proche du Loch Lomond, nous avons fait notre première randonnée à Conic Hill. Elle offre une très belle vue sur le Loch, le lac le plus large d’Ecosse. Pour réaliser vos randonnées, le site https://www.walkhighlands.co.uk est super bien fait, je m’y suis référé tout au long de notre voyage. La suite de la journée nous fait longer le lac et nous prenons la direction d’Oban après une halte pour photographier le Kilchurn Castle.

Lallybroch
Vue à mi-hauteur de Conic Hill sur une partie du Loch Lomond
Kilchurn Castle

Oban

Petite ville de pêcheurs en bord de mer, Oban donne sur l’île de Mull. C’est aussi là que se tient la plus ancienne distillerie de whisky d’Ecosse. La vue sur la mer est magnifique et d’autant plus au coucher du soleil. Il y a peu de choses à faire, on comptait y aller pour visiter les Fingal’s Caves en bateau mais le tour était finalement trop long pour notre timing un peu serré. A retenter une prochaine fois !

Oban

L’île de Skye

Coup de coeur absolu pour cette île ! La richesse des paysages, le dépouillement des espaces naturels sans vie humaine notable m’a énormément plu. La route pour relier chaque point touristique est un peu longue, je recommande d’y rester au moins 2 nuits pour pouvoir faire chaque versant de l’île sans avoir l’impression de passer son temps en voiture.
Les points d’intérêt à ne pas manquer selon moi :
The Old Man of Storr, une randonnée avec vue sur les 3 rochers plantés dans le décor avec en toile de fond la mer et la vue sur l’Ecosse.
– Les randonnées dans le Quiraing, magnifiques
– Les plages de sable blanc au Nord-Ouest dû à des débris de coquillages blanc.
– Le phare de Nest Point que l’on n’a pas pu faire à cause d’un très gros orage pile à ce moment là, seul orage que l’on a eu de tout le voyage d’ailleurs
– La balade dans le Sud dans les Fairy Pools, petites vasques d’eau dans lesquelles se jettent des mini-cascades avec en font les Monts Cuillin, tout sombres et souvent masqués par une brume épaisse. Le contraste est saisissant.
– Les pierres disposés en rond dans Fairy Glen au Nord. Le mystère reste entier sur le pourquoi du comment ce cette disposition en plein milieu de la nature.

The Old Man of Storr

Les Highlands

Deuxième grand coup de coeur de ce voyage écossais. Les Highlands sauvages, où on croise plus de vaches et moutons que voitures et maisons. Le paysage est bien différent entre mer, baies, routes sinueuses, loch. la lumière très changeante au fil de la journée montre toutes les facettes de cette région magnifique où l’on se sent seuls au bout du monde.
Nous ne sommes pas allés plus loin qu’Ullapool, un port qui peut mener jusqu’aux Îles des Hébrides en 3h de ferry, mais la route qui mène jusqu’à Applecross et la baie de Torridon sont magnifiques. Gros coup de coeur pour le village de pêcheurs Plockton qui bénéficie d’un micro-climat et où pousse en plein milieu de du village des Ficus qui font immédiatement penser à des petits palmiers.

Plockton

Inverness

Après s’être arrêter à Ullapool, notre point géographique le plus haut des Highlands, nous prenons doucement la route pour Inverness où l’on a réservé une nuit. C’est l’une des journées où l’on fait le plus de voiture. On s’arrête en fin d’après midi au bord du Loch Ness, d’un bleu profond. Aucun monstre à l’horizon, on terminera la journée à Inverness dans un super restaurant qui affiche très souvent complet. Nous avons de la chance, une grande table vient d’annuler sa réservation juste avant, on peut donc y dîner.

Le lendemain sera consacré à la visite du musée et du champ de bataille de Culloden à quelques kilomètres d’Inverness. Les écossais essuient un cuisant échec et avec la fin de l’espoir de restaurer un écossais sur le trône d’Angleterre. L’entrée n’est pas donnée (autour de £13 de mémoire) mais permet de bien cerner ce passé tragique pour les écossais.
On poursuit notre road-trip dans le Glenmore Forest Park et profitons du superbe temps pour pique-niquer au bord du Loch Morlich. On termine par une balade plus proche géographiquement de Pitlorchy, notre avant-dernière soirée.

Cathédrale d’Inverness

Pitlorchy & St Andrews

Nous avions réservé dans un hôtel qui ne paye pas de mine mais qui se révèlera de très bon confort et avec petit déj inclus à The Red Brolly Inn.
Avant de rejoindre Edimbourg pour notre dernière nuit avant le retour en France, 2 étapes : un premier stop au Cluny Garden particulièrement connu pour les nombreux écureuils roux qui viennent et mangent à leur guise. On poursuit ensuite sur la région du Fife et notamment à St Andrews où on pique-nique rapidement sur la plage avant de se balader dans la ville après la découverte de la cathédrale partiellement en ruine. Cette cathédrale m’a beaucoup impressionné, sa visite est gratuite. J’ai vraiment apprécié me balader dans cette jolie ville très réputée pour son golf et sa prestigieuse université.
On termine par un mini stop dans quelques villages au Sud de la région du Fife mais le temps devient brumeux avec quelques averses, on décide de mettre le cap sur Edimbourg pour se faire un dernier pub avant le grand retour en France.

Photos ci-dessous : St Andrews

Et vous, êtes-vous déjà aller en Ecosse ? Quel itinéraire conseillez-vous ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *